La procession quitte l’église Sainte-Philomène de Naujac pour parcourir les rues du village.

La procession quitte l’église Sainte-Philomène de Naujac pour parcourir les rues du village. (Photo R. B.)

À l’initiative d’ADP Sainte-Philomène, l’Association de défense du patrimoine de l’église Sainte-Philomène, qui a pour objectif la sauvegarde, la rénovation, l’entretien et la mise en valeur du patrimoine et la mémoire du village, Naujac a honoré de belle façon sa sainte patronne jeudi dernier. Une manifestation pilotée par le vice-président Claude Lecart et Marie Elkine, à laquelle a également participé une délégation d’une trentaine de pèlerins, dont six enfants venus de Sauveterre-de-Guyenne.

Au programme, une procession dans les rues du village avec une halte devant la croix de mission de la rue de Magagnan, la petite statue de sainte Philomène portée par quatre jeunes filles. Une messe concélébrée dans l’église, un nouvelle fois fleurie grâce à Alain Robert, par le père Daniel Da Rocha, prêtre du secteur et par le curé Christophe Picault, prêtre de Sauveterre-de-Guyenne. Et pour terminer la soirée, dans la salle des fêtes… Un lunch de grande qualité réunissant tous les participants.

Sainte Philomène

Née en 291 ap. J.-C. à Corfou en Grèce et décédée en 304 ap. J.-C. à Rome, sainte Philomène est une sainte de l’Église catholique romaine, célébrée le 13 août, à propos de laquelle il existe de nombreuses incertitudes. Jeune martyre des premiers temps de l’Église dont la vénération a été marquée dans le passé par plusieurs documents pontificaux et une quantité de témoignages hagiographiques, la sainte fut rayée en 1961 du calendrier par la Sacrée Congrégation des rites. Une instruction signée par le pape Jean XXIII qui n’enlevait rien à la sainteté de la vierge martyre et n’interdisait en aucune manière la dévotion privée envers elle.

D’ailleurs, le pape Jean XXIII aurait plus tard pleuré amèrement en voyant ce qu’il avait signé. Et depuis cette date, on assiste à un certain retour du culte de sainte Philomène, la « chère petite sainte du curé d’Ars à laquelle ce dernier a attribué les innombrables miracles accomplis dans le village ».

Quant aux dirigeants d’ADP Sainte-Philomène de Naujac, ils se promettent de faire encore mieux dès la prochaine fête !