Le nouveau Maire de Saint-Georges de Didonne Jean-Marc Bouffard va proposer à son conseil municipal, mercredi soir, d’engager un recours gracieux contre la création d’une Zone de Développement Éolien sur les communes du Verdon-sur-Mer et Naujac-sur-Mer. L’arrêté a été publié le 11 janvier dernier, par le Préfet de Gironde.

Jean-Marc Bouffard s’appuie sur plusieurs points pour justifier ce recours :

1/Le projet de ZDE « ZIP du Verdon » destiné à recevoir des éoliennes, dont certaines “offshore”, aura un impact visuel fort et par voie de conséquence des effets économiques négatifs sur notre commune touristique

2/La plupart des critères énumérés dans les circulaires du 19/06/2006 et du 25/10/2011 ne sont pas strictement instruits ou respectés pour la création des ZDE « ZIP du Verdon » et Naujac

3/Le Schéma Régional Eolien d’Aquitaine, voté le 26 juin 2012, déclare en contrainte absolue des zones sur lesquelles il est envisagé d’implanter le projet ZDE « ZIP Verdon »

4/La création de la ZDE n’est pas nécessaire au projet industriel annoncé

5/Ce projet industriel, en l’état actuel des informations reste flou, son financement est inconnu, et il est porté par la société PMVE dont le capital est de dix mille euros

6/La présence d’éoliennes (selon les directives de L’ETAT pour l’Opération d’Intérêt National portant sur la ZIP ainsi que les engagements du GPMB et de la CDC Pointe du Médoc) doit être OBLIGATOIREMENT liée à un projet industriel par définition viable économiquement. Ce qui n’est pas démontré

7/La CDC Pointe du Médoc n’a pas respecté pour la population de la rive droite directement concernée la jurisprudence qui entoure le principe de participation du public prévu par l’alinéa 4

8/L’avifaune n’est pas suffisamment prise en compte. La Ligue de Protection des Oiseaux, dans un courrier au Préfet d’Aquitaine le 16 septembre 2011, émet un avis défavorable et souligne qu’il est de notoriété internationale que la Pointe du Verdon et les marais alentours constituent un enjeu avifaunistique et plus généralement de biodiversité, d’importance européenne, et que l’implantation d’éoliennes dans cette zone poserait un très lourd problème.