Le site du Flamand devrait être bientôt transformé en ensemble résidentiel. Photo R. B.

Le site du Flamand devrait être bientôt transformé en ensemble résidentiel. Photo R. B.

Parmi les questions abordées lors du Conseil municipal de vendredi dernier, les délibérations à caractère financier ont évidemment tenu la plus grande place mais les projets concernant le quartier de Saint-Isidore ne sont pas passés inaperçus.

Depuis la cessation d'activité de la scierie du Flamand, en 1992, le site de cette entreprise qui fut pendant des années le poumon économique de Naujac, avec jusqu'à 150 employés, était devenu une véritable friche industrielle. L'équipe municipale en place a d'abord dû « harceler » les instances responsables pour obtenir l'autorisation de démolir et de déblayer ces vestiges peu esthétiques.

Désormais, les projets envisagés, encadrés par le PADD et le PLU, vont s'inscrire dans une perspective plus réaliste et plus concrète, avec des réalisations devant s'intégrer le plus harmonieusement possible à la vie et aux aspirations de la commune.

Un nouveau Saint-Isidore

Le quartier, qui avait aussi perdu son école en 1986, commence à retrouver des couleurs, avec la réhabilitation d'anciennes installations sportives, les courts de tennis et, en cours de finition, le fronton. Mais le plus important est constitué par un projet immobilier, porté par deux investisseurs possibles, sur le site de l'ancienne scierie : dix hectares de terrain assainis et aménagés avec 92 emplacements destinés à la vente ou sur lesquels seraient élevées des constructions locatives et aménagés des espaces verts.

Mais il est aussi envisagé d'avancer la réalisation du forage d'eau potable. Un « projet intéressant et utile à la commune », pour le maire Jean-Bernard Dufourd qui tient à remercier publiquement le président du Conseil général pour l'attribution d'une subvention de 150 000 euros destinée à la réalisation de ce forage.

 

Robert Boivinet