eolienne_en_feu

31 octobre 2009
Une éolienne détruite par le feu

Un des cinq aérogénérateurs du parc éolien de Chabanet, à Freyssenet, près de Privas, a été la proie des flammes hier, sur les hauteurs du plateau du Coiron. Selon les premières informations obtenues sur place, cet incident serait la conséquence d'un court-circuit faisant suite à une opération de maintenance de la part de la société Vestas, gestionnaire du parc. Immédiatement, le centre de secours de Privas, sous l'égide du capitaine Sylvain Saurel, est intervenu avec une vingtaine d'hommes et l'appui du Grimp 07.

Une première
en France

Situé sur le plateau du Coiron, ce parc éolien installé en 2005 n'avait pas, jusque-là, suscité d'inquiétudes particulières. Si ce n'est, selon certains habitants du secteur, « des soucis techniques récurrents concernant cette éolienne ».

L'intervention directe des secours n'a pas été possible dans la mesure où l'incendie a démarré au sommet du rotor, au cœur de la nacelle, enflammant une partie des pales.

L'absence de vent a considérablement facilité la tâche des pompiers qui n'ont eu qu'à veiller à l'évolution du sinistre. Jean Rampon, sous-préfet de Largentière, a sur le champ instruit une réunion de concertation en compagnie des secours, de la gendarmerie et de l'entreprise Vestas.

La route de la côte du Baron
fermée pour une semaine

Première et unique décision hier soir : la route de la côte du Baron, reliant Privas au sommet du plateau du Coiron, sera interdite à la circulation, « au moins pour une semaine », a indiqué le sous-préfet.

Périmètre de sécurité

Concernant les causes de cet incendie qui, visible du bassin de Privas, a passablement intrigué la population, elles demeurent assez aléatoires. Pour les techniciens de Vestas, et notamment son responsable local Fabien Tisser, qui n'a pas voulu s'étaler sur le sujet, il s'agirait d'une « première » en France. En tout cas, le matériel en fibre de carbone et de verre a totalement fondu sous l'effet de la chaleur, dégageant une fumée et une odeur nauséabonde au cœur de la vallée de l'Ouvèze.

Hier soir, l'objectif était d'installer un périmètre de sécurité face au risque de voir les trois pales se détacher du mât haut de 60 mètres. Le réseau électrique de l'ensemble du parc éolien, via le poste de liaison, a été coupé. Empêchant notamment tous signaux lumineux préventifs pour les hélicoptères et autres aéronefs de passage sur la région !

Dans les prochains jours, l'entreprise Vestas et les autorités préfectorales s'attacheront à déterminer les causes réelles de ce sinistre, aussi surprenant qu'inattendu.