NAUJAC-SUR-MER.-- La famille Barreyre ouvre la première ferme pédagogique du Médoc sur le site de la faisanderie. L'occasion de (re)découvrir 300 animaux

Retour à la ferme

:Olivier Delhoumeau

5786834

Animalia Parc. Tel est le nom de la ferme de découverte qui ouvrira ses portes au public, dimanche. Élus locaux et opérateurs touristiques prendront cependant une longueur d'avance en inaugurant demain soir le site de Naujac-sur-Mer.
Pierre et Sébastien Barreyre, propriétaires de la Faisanderie du Médoc, sont un peu fébriles. À 24 heures du coup de gong, toute la famille est sur le pont pour régler les ultimes détails. Entre l'installation des derniers animaux, le nettoyage du bureau d'accueil, quelques coups de peinture par-ci par-là, toute l'attention converge vers un même objectif : offrir la vision d'une ferme pédagogique de qualité.
« Ce projet me trottait dans la tête depuis 25 ans, mais on ne s'y est vraiment attelé qu'il y a deux ans », explique Pierre Barreyre. Ce lancement coïncide avec le retour à Naujac de son fils, Sébastien, après plusieurs années passées dans la restauration.


Cohérence. En 1961, la ferme familiale, qui pratiquait la polyculture et vivait en autarcie, a basculé dans la monoactivité, en se spécialisant dans l'élevage de faisans. Elle fut même une des premières faisanderies en Gironde. Quarante-sept ans plus tard, l'exploitation négocie un nouveau virage, en se tournant cette fois vers l'agritourisme. Mais sans perdre de vue l'intérêt d'une cohérence d'ensemble. « Que les gens ne s'attendent pas à voir un zoo. On a volontairement privilégié les animaux de la ferme. » Canards, poules, oies, faisans, pigeons, moutons, chèvres, Animalia Parc abrite aussi poneys, daims, ânes et autres paons, soit un total de 300 animaux. Évidemment, cette grande famille animalière ne cohabite pas dans la même basse-cour. Enclos et volières séparent les espèces entre elles, sur un terrain de 2,5 hectares plantés de chênes. « On a essayé de leur offrir un espace le plus naturel possible. Les clôtures sont discrètes, on a creusé des bassins, planté des iris d'eau et des fougères de marais pour recréer une atmosphère. On veut que les animaux soient à l'aise tout en préservant un cadre agréable à l'?il », souligne Sébastien Barreyre.


Sac pique-nique. Cabanes, pigeonniers et râteliers ont été conçus sur place, avec du pin du Médoc. Idem pour l'observatoire dominant des volières d'élevage.
Des panneaux d'information disséminés dans le parc faciliteront l'identification des animaux. Affilié au réseau Bienvenue à la ferme, le parc de Naujac proposera une formule de sac pique-nique, composée naturellement de produits 100 % fermiers. Courant août, la famille Barreyre ajoutera un étang de pêche dédié à la truite. À plus long terme, les propriétaires envisagent de créer un restaurant dans l'actuel pavillon de chasse. Des petits musées consacrés au gemmage, à l'apiculture et aux outils de la ferme avant l'ère de la mécanisation devraient aussi voir le jour. Pierre : « On ne chasse plus aujourd'hui comme il y a 40 ans. Et on a bien vu, avec les problèmes de grippe aviaire et de rage, qu'un site d'élevage pouvait fermer du jour au lendemain. C'est maintenant qu'il faut anticiper, pas dans dix ans. D'où la volonté de diversifier notre activité. »
3 Pratique.

Ouverture d'Animalia Parc dimanche 13 juillet,

au 15, rue de la Bruyère à Naujac-sur-Mer, sur le site de la Faisanderie du Médoc.

Tarifs : 6,50 ? (adultes), 4,50 ? (3 à 12 ans). Horaires : de 10 heures à 19 heures.

À la rentrée, Animalia Parc accueillera des groupes scolaires.

source : http://www.sudouest.com/110708/vil_gir_medoc.asp?Article=110708aP2738152.xml